La vidéo marketing by Cliple Le montage Comment dérusher avant le montage de la vidéo ?

Comment dérusher avant le montage de la vidéo ?

Après avoir tourné et avant de monter, il faut 'dérusher'. En quoi cela consiste-t-il ? Quel logiciel utiliser ? Comment gagner en efficacité sans bâcler cette étape cruciale de la réalisation ? Cliple vous délivre quelques judicieux conseils en la matière !

Sommaire :

4/5 sur 130 votes
par le 27 Novembre 2019 (7 minutes)

Dérusher les images tournées est une étape importante de votre film institutionnel. Sa réussite dépend en effet de la qualité des images choisies.

1En quoi consiste le dérushage ?

Vous avez terminé le tournage de votre film. Avant de le monter, il vous faut derusher. C'est-à-dire que vous aller devoir regarder tous les "rushs" tournés, toutes les images, et les sélectionner.

C'est une étape importante puisque c'est la qualité des images choisies qui va permettre de réaliser ou non un bon montage, et donc une vidéo professionnelle.

Pour commencer, vous allez importer les fichiers vidéos dans votre logiciel de montage.

2Quel logiciel choisir ?

Le choix du logiciel dépend de la marque de votre ordinateur. Si vous avez un Macbook Pro, vous monterez sur Final Cut Pro X, connu aussi sous le nom FCPX. C'est LE logiciel de montage de Apple. D'excellente qualité, c'est souvent celui qu'utilisent les professionnels de l'audiovisuel.

Si vous avec un PC, vous travaillerez sur Adobe Premiere pro.

Sur les dernières versions, tout est assez intuitif, mais n'hésitez pas à prendre un cours de montage pour être plus à l'aise, ou à regarder des tutos sur internet. Un conseil dans ce cas : faites les manipulations au fur et à mesure, pour prendre en main le côté technique.

3Comment dérusher en un minimum de temps ?

Forcément, vous allez vous retrouver avec une quantité énorme de plans à sélectionner. Pour aller plus vite, quelques astuces peuvent vous faciliter la tâche.

Sélectionner uniquement les images diffusables

Tous les plans tournés ne seront pas d'assez bonne qualité pour être diffusés. En moyenne, pour une vidéo d'entreprise de 5 minutes, on compte deux jours de tournage. Autant dire qu'il y a forcément des déchets ! Or, ça ne sert à rien de numériser des images dont vous ne vous servirez pas, sauf à perdre du temps !

Pour décider si vous devez ou non garder des séquences video, vous pouvez vous appuyer sur quelques critères :

  • Techniques : l'image est floue, à contre-jour, sur-exposée, la caméra bouge... ? Aucun intérêt, vous ne pourrez pas la garder dans votre film.
  • Le scénario : la séquence tournée rentre-t-elle réellement dans votre scénario ? Au moment du tournage, vous vous êtes peut-être dit "oh tiens ça fera un plan super !" Oui mais voilà, ça n'a rien à voir avec le message que vous voulez adresser au public qui regardera votre film. Ne vous encombrez pas avec.
  • Pour les interviews : là vous pouvez garder l'interview brute en elle-même. Quand viendra l'heure de s'atteler au montage, vous pourrez toujours mettre des plans de coupe si le cadrage laisse à désirer. Mais mieux vaut conserver toute l'interview pour être sûr de garder l'essence de la parole donnée.

Classer les images

Une fois que vous avez éliminé toutes les images qui ne sont pas diffusables, vous pouvez commencer par créer des dossiers dans Final Cut Pro X. Par exemple :

  • Un dossier interview
  • Un dossier par lieu : dans salle de réunion, à l'extérieur, dans labo...
  • plans début
  • plans fins

A vous de voir vos besoins, et la façon la plus simple de vous y retrouver.

Mettez des points d'entrée et de sortie, c'est ce qu'on appelle la segmentation vidéo, et enregistrez les dans la bibliothèque.

4Encore quelques étapes avant de terminer votre video professionnelle

Quand vous aurez enfin terminé le dérushage, il ne vous restera plus qu'à monter votre film. Il suffit de faire glisser les séquences dans l'ordre souhaité dans la timeline de votre logiciel. N'oubliez pas de mettre du rythme, d'alterner entre des séquences longues et d'autres plus courtes, d'éviter que les yeux du téléspectateur sautent d'un plan à l'autre. Le montage doit être fluide pour que la vidéo donne une véritable émotion à celui qui va la regarder.

N'oubliez pas de bien vérifier qu'il n'y ait pas de décalage audio avec l'image, ça arrive souvent quand on veut ajouter de la musique ou quand on ajoute des plans de coupe sur une interview.

Pensez au générique du début et de la fin du film, et ajoutez des sous-titres surtout si vous souhaitez le diffuser sur les réseaux sociaux, ou si vous réalisez une video en motion design.

.

Si quelques plans manquent de lumière ou ont besoin d'un "coup de pouce", vous pouvez faire ce qu'on appelle un étalonnage. Ceci consiste à ajouter des filtres aux images. Attention quand même à ne pas en mettre trop, vous risqueriez d'avoir un résultat contraire à votre attente. En cas de doute, n'hésitez pas à faire appel à un studio spécialisé.

Avant d'exporter votre vidéo sur le support que vous avez choisi, il vous reste encore à faire la compression et à définir l'encodage selon les formats de diffusion. Pour cela vous utiliserez un codec.

Sujets qui pourraient vous intéresser : La vidéo marque employeur, Présenter son entreprise en vidéo, Réaliser l'interview d'un colaborateur

Nos derniers posts LinkedIn :

Notre dernière production vidéo :



Les questions les plus fréquentes sur le sujet dérusher :

  • Qu'est-ce que le dérushage ?

    De façon très prosaïque, il s'agit de la phase de sélection - au sein de séquences appelées ?rushes? - des images qui figureront bel et bien sur le montage final.

  • Comment procède-t-on à un dérushage ?

    Le dérushage se déroule en deux temps : en premier, on effectue un tri parmi tous les rushes à disposition, puis on opère une sorte de segmentation, afin de classer les éléments retenus.

  • Existe-t-il des outils pour ?dérusher? ?

    Oui. Il s'agit de logiciels destinés à des professionnels de l'audiovisuel. Vous serez a priori grandement déterminé dans ce choix par la marque de votre appareil - Apple ou PC.